Le gène Colour chez le chat : génotype, phénotype et mode d'action

Déterminisme génétique et phénotype

Cette série allélique compte 5 représentants : C+ > cb ³ cs > ca > c. Un test génétique est également disponible pour identifier le génotype d’un chat pour cette série. L’allèle burmese (cb) contribue à donner un pelage plus foncé aux niveaux des extrémités, appelé sépia (museau, oreilles, pattes, queue). Ce contraste est encore accru avec l’allèle siamois ou colourpoint (cs). Le croisement burmese x siamois donne la robe « tonkinois » au phénotype intermédiaire et suppose la co-dominance des allèles cb et cs. Les allèles ca et c sont très rares et donnent une robe blanche.

De plus cette série allélique agit également sur la pigmentation des yeux : en pratique, l’allèle burmese est associé à des yeux jaunes gris à verts, l’allèle siamois à des yeux bleus foncés et les allèles albinos respectivement à des yeux bleus clairs (ca) et rouges (c, albinisme vrai). Ce dernier allèle est létal.

Mode d’action

Le locus C code pour la tyrosinase, enzyme-clé de la pigmentation. Les allèles cb, cs et ca sont tous caractérisés par des mutations qui sont aujourd’hui identifiées. Ces différents phénotypes correspondent à une stabilité décroissante de la tyrosinase et à une efficacité décroissante à la chaleur : les extrémités corporelles sont plus froides et permettent donc plus facilement le fonctionnement de la tyrosinase ce qui explique la répartition de la pigmentation dans les patrons burmese et point. De plus on comprend pourquoi les chatons colour nés blanc ne s’assombrissent qu’au bout d’une semaine, étant passé de l’utérus à température corporelle au milieu extérieur plus frais. Ils s’assombrissent aussi en vieillissant suite à une baisse de leur température corporelle. L’allèle ca code pour une protéine tyrosinase tronquée et donc complètement inefficace quelle que soit la température, d’où la robe blanche uniforme.

Locus C et Chat des Forêts Norvégiennes

Le colourpoint est interdit par les standards S.C.F.F, F.I.Fe et L.O.O.F alors que le sepia n’est interdit que par les standards F.I.Fe et L.O.O.F : ces deux allèles sont théoriquement absents dans la population du Norvégien. Les deux allèles albinos n’existent pas non plus dans cette race, la robe blanche aux yeux bleus du Norvégien est dominante et codée par l’allèle W.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×