Le gène Dilution chez le chat : génotype, phénotype et mode d'action

Déterminisme génétique et phénotype

L’allèle de dilution d est récessif et transforme les robes noires, chocolat, cinnamon et oranges respectivement en robes bleues, lilac, fawn et crèmes. Un test génétique est disponible pour déterminer le génotype sur la série D. La dilution concerne les poils, la peau et ses annexes (museau et coussinets) mais est sans incidence sur la pigmentation des yeux. Selon les auteurs, l’allèle d intéresse autant la phaeomélanine que l’eumélanine OU seulement l’eumélanine.

Mode d’action

Chez le chat, le locus D code pour une protéine qui intervient dans la répartition homogène des organites pigmentaires dans le mélanocyte (cellule de la pigmentation). L’allèle de dilution code pour une protéine tronquée inefficace responsable de granules d’eumélanine inégalement répartis en amas : ces amas n’absorbent que peu de lumière, ce qui explique l’aspect « dilué » de la robe.

Une autre mutation sur ce même gène ou sur un autre (chez la souris, on connaît 3 gènes différents de dilution) pourrait expliquer les différentes robes bleues décrites chez le chat.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site