Le gène Inhibitor (Silver) chez le chat : génotype, phénotype et mode d'action

Déterminisme génétique et phénotype

L’allèle I est dominant sur i+ et donne une robe smoke unie (fumée) ou silver tabby (argent). Le poil présente une racine blanche et une pointe pigmentée chez les smoke ou une succession de bandes transparentes et eumélaniques chez les silver tabby. Du fait de la teneur en phaeomélanine plus importante chez les chats tabby (cf schéma sur le poil agouti) l’action de l’allèle I sera plus visible et donne des individus d’apparence plus claire. Certains individus smoke ont une portion racinaire blanche si courte qu’ils sont facilement confondus avec des noirs unis. De plus, cet allèle I a une grande variabilité d’expression ce qui suppose l’existence de polygènes comme pour le Widebanding : l’association de ces polygènes (ou de l’allèle Wb) et de l’allèle I permet d’expliquer tous les stades entre le silver tabby, le silver shaded et le chinchilla. La phaeomélanine persiste chez certains individus hétérozygotes {Ii+}. Ce phénomène est appelé tarnishing et serait dû à une dominance incomplète.

Mode d’action

Chez la souris, le locus Silver régule la polymérisation et le dépôt des pigments : lorsque cette voie est déficiente, il y a une perturbation oxydative dans la cellule aboutissant à sa mort et donc à une diminution de la teneur en eumélanine. Des mutations sur le même locus sont connues chez d’autres espèces (cheval, chien, poule …) et ont une action très ciblée, responsable d’une dilution de l’eumélanine. Chez le chat, l’action inhibitrice de l’allèle I fait disparaître la phaeomélanine et n’a pas ou peu d’action sur l’eumélanine. Le mécanisme moléculaire est donc vraisemblablement différent, peut-être en faisant intervenir d’autres gènes ou en ayant un support génétique différent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×