Le gène Orange chez le chat : génotype et phénotype

Déterminisme génétique

Cette série est spécifique du chat et compte deux allèles portés sur le chromosome sexuel X et codominants, Xo’+ codant pour la robe sauvage eumélanique et Xo codant pour la robe orange (le pigment orange est aussi appelé trichochrome, dont certains avancent que c’est une phaeomélanine modifiée). L’allèle orange remplace le pigment eumélanique codé par le gène Brown (noir, chocolat ou cinnamon) mais laisse intacte la région phaeomélanique du poil.

Phénotype

La couleur orange va du jaune sable au rouge orange : les polygènes responsables de cette variation seraient ceux du rufisme.

MARIAGE

DESCENDANTS

Femelle

Mâle

Mâles

Femelles

Couleur

Orange

Noir

Orange

Noire

Ecaille

Orange

Orange

100%

0%

100%

0%

0%

Noire

Orange

0%

100%

0%

0%

100%

Ecaille

Orange

50%

50%

50%

0%

50%

Orange

Noir

100%

0%

0%

0%

100%

Noire

Noir

0%

100%

0%

100%

0%

Ecaille

Noir

50%

50%

0%

50%

50%

Tableau : Proportions théoriques obtenues lors des différents mariages

Action de l’allèle A+ sur l’allèle orange

Les protéines agouti et agouti transformée n’ont aucune action inhibitrice sur la synthèse du trichochrome : la distinction entre les robes oranges unie et tabby est donc souvent difficile, d’autant plus que trichochrome et phaeomélanine sont de même teinte. Cet exercice est encore plus difficile pour les robes ticked ou quand on ne connaît pas les parents. Chez les chattes écailles, l’identification de couleur est facilitée par les régions noires sur lesquelles le patron tabby est bien visible.

Le phénotype écaille

Chaque cellule femelle possède deux chromosomes X, chaque cellule mâle possède un chromosome X et un chromosme Y. Chaque cellule femelle subit l’inactivation d’un de ses chromosomes X dont les gènes ne s’exprimeront pas. Ce phénomène présente 5 caractéristiques énoncées ci-dessous.

ü     L’inactivation intervient précocement au cours de la vie embryonnaire.

ü     L’inactivation est spécifique des femelles Mammifères.

ü     L’inactivation est aléatoire par apport à l’origine parentale du X.

ü     L’inactivation concerne presque tous les gènes du chromosome X (excepté des gènes de croissance).

ü     L’inactivation est permanente et transmise de manière clonale (suite aux divisions cellulaires, le chromosome X inactivé des cellules filles sera le même que celui de la cellule mère).

En pratique, l’observation d’un phénotype ne permet pas de détecter quel chromosome X a été inactivé dans une cellule donnée, sauf lors de la coexistence des allèles orange et noir. En effet, l’inactivation d’un des deux chromosomes X de chaque mélanoblaste (celui portant Xo ou celui portant Xo’+) conduit à des cellules pigmentaires produisant soit du trichochrome, soit de l’eumélanine.

Le syndrome X0 ou syndrome de Turner

Un mâle orange ne peut théoriquement pas donner naissance à une chatte noire, ni un mâle noir donner naissance à une chatte orange (cf tableau précédent). Cette bizarrerie peut toutefois exister et les chattes qui en résultent possèdent un seul chromosome sexuel, un chromosome X hérité de leur mère. Attention toutefois, certaines femelles écailles issus d’un père orange ont si peu de poils oranges qu’elles apparaissent noires : ces femelles ne sont pas X0. Comme la formule chromosomique est incomplète, le chromosome X unique empêchera la méiose (division cellulaire produisant les ovules ou spermatozoïdes). De plus, ces femelles ne possèdent que la moitié des gènes de croissance apportés par les chromosomes X. Ces chattes X0 sont en pratique assez facilement reconnaissables par le pedigree, mais aussi par leur retard de croissance et leur stérilité. 

La robe écaille chez le chat mâle : dans certains cas particuliers, on peut obtenir un mâle écaille.

(1) Mutation  somatique spontanée : elle affecte l’allèle orange et entraîne un dépôt eumélanique à la place du pigment orange. En fonction du stade embryonnaire quand intervient la mutation, les régions d’eumélanine seront plus ou moins marquées dans la robe orange. Ainsi lorsque la mutation est tardive, elle ne s’exprime que par des spots noirs localisés. Si par contre elle intervient précocément, le chat présente une robe comparable à la couleur écaille classique. Cet incident peut concerner TOUS les chats orange, mâle et femelle, ils sont fertiles et se conduisent génétiquement comme des chats oranges, car la mutation ne concerne le plus souvent pas les cellules germinales.

(2) Syndrome de Klinefelter XXY : le mâle possède deux chromosomes X et un Y. Un des chromosomes X sera aléatoirement inactivé dans chacune des cellules, comme chez la femelle. Après inactivation, chaque cellule possède un chromosome Y et un X actif, aboutissant au patron écaille. Ces mâles sont systématiquement stériles.

(3) Chimérisme : ceci passe par l’existence d’anastomoses vasculaires durant la gestation qui permettent entre autre le passage de cellules des autres fœtus femelles et mâles. Le chaton mâle possède alors ses cellules (XY) originelles, mais aussi certaines de ses frères et sœurs ce qui explique l’apparition du patron écaille, pour peu que ses frères et sœurs soient de couleurs autres que la sienne. Le mâle est fertile et la couleur de ses descendants dépendra du génome de ses cellules germinales. Cet événement reste rare.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×