Olympia Edle von Rada, une jolie étoile ambre partie bien trop tôt ...

Au-delà de toute effervescence, Olympia Edle von Rada a été la toute première chatte à traverser la frontière française. Issue d’une chatterie allemande peu connue, je n’ai malheureusement connu cette superbe minette que bien trop tard, à titre posthume et je désire par cette page lui adresser le respect qui lui est dû.

Au péril de sa vie elle a contribué à écrire une tragique page de l’histoire de cette race en remettant au menu du jour l’existence de la GSD IV dans les lignées européennes, sœurs des lignées américaines et restées en Scandinavie dans les années 80. Sans Olympia, et sans sa propriétaire, Maryvonne Veneranda (Mil Tulipe Blue) devenue une grande amie aujourd’hui, le mystère de la GSD IV ne serait sans doute pas encore levé et les deux dernières années auraient impuissamment assisté à la naissance de nouveaux chatons malades.

Certains nous ont reproché de salir la réputation du Skogkatt en disant la vérité. Peu importe, il en faut toujours qui soient contre tout, en attendant, cette démarche de dépistage commence à sensibiliser les frontières du Cercle Arctique, comme quoi cette action n’était pas complètement illusoire !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site