Histoire de la reconnaissance du Skogkatt

Contrairement à la plupart des races félines, le Norvégien a des origines naturelles et anciennes comme en attestent la mythologie scandinave et l’histoire des Vickings. Ce n’est que dans les années 1930 que les premiers passionnés réalisèrent l’originalité de ce robuste chat autochtone vivant dans les fermes et les forêts. Pour préserver sa fourrure et son type des mésalliances avec les chats à poil court, une sélection s’imposa mais fut interrompue par la 2nde Guerre Mondiale et comme de nombreuses races, le Norvégien risqua l’extinction.

Le premier standard fut rédigé en 1972, année de reconnaissance de la race en Norvège. La Fédération Internationale Féline (F.I.Fe) reconnut officiellement la race en 1977, lors de son Assemblée Générale à Paris. A cette occasion, Pans Truls est présenté comme modèle pour l’écriture du standard F.I.Fe. Ce standard a été réajusté à trois reprises au gré des modes et pour éviter toute confusion avec le Maine Coon. Le standard du Norvégien actuel ne correspond donc plus tout à fait à celui de 1972.

Les premiers Skogkatt sont arrivés en Allemagne et aux Etats-Unis en 1979, en Grande Bretagne une année plus tard et en France en 1982. Aujourd’hui la Suède possède la plus grande population de Chat des Forêts Norvégiennes (également appelé Norvégien, (Norsk) Skogkatt ou NFO).

Les premiers chats d’élevage étaient appelés « novices » et leur enrengistrement a été autorisé jusqu’en 1987 en Suède (S.V.E.R.A.K) et en 1990 en Norvège (N.R.R). Ces novices étaient des chats autochtones de parents inconnus mais qui répondaient au standard de la race et donc autorisés à entrer dans un plan de sélection.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×